Emplacement du site

7° 51' 58,8" Ouest / 31° 12' 23,3" Nord

Contacter nous

+212

Email

zouhair@uca.ac.ma

L’observatoire universitaire Cadi Ayyad (OUCA)

Image

L’observatoire universitaire Cadi Ayyad (OUCA) est un centre de recherche de l’Université Cadi Ayyad. Créé à l’initiative de chercheurs marocains dans le domaine de l’Astrophysique, le projet à été concrétisé après le regroupement de ces chercheurs au sein d’une structure de recherche à la faculté des sciences Semlalia en 1999 : le Laboratoire de Physique des Hautes Energies et Astrophysique. Le site est utilisé par les chercheurs marocains depuis 1987, date de la mise en place de l’expérience internationale du réseau IRIS (Benkhaldoun, 1991) [1] . Il s’est ensuite construit au fur et à mesure du développement de la thématique astrophysique au Maroc et suite à l’intérêt suscité à l’internationale par les bonnes qualités du site. Plusieurs travaux scientifiques ont en effet mis en évidence les potentialités de l’Oukaimden aussi bien pour les observations solaires que stellaires. Un historique plus détaillé peut être consulté dans l’article publié dans le premier numéro de la revue “L’Astronomie Afrique” au sujet de l’Observatoire (Benkhaldoun, 2021) [2]

Les efforts des chercheurs susmentionnés ont amené les instances de l’Université à adopter le projet (Conseil d’université de 2003-2004). De nouveaux locaux ont ainsi été construits et inaugurés au mois d’Avril 2007 à l’occasion de l’Organisation de la première édition de l’Ecole Internationale de l’Oukaimeden (OISA). L’observatoire a été répertorié auprès de l’Union Astronomique International (IAU) au mois de juin 2007. Une campagne de mesure astrométrique sur des astéroïdes validés par l’IAU a donc permis de donner un code (J43) et un nom (Oukaimeden Observatory) à l’Observatoire. Ce n’est qu’en avril 2009 que le conseil d’université a adopté le projet de statut de l’observatoire et en décembre 2009 le président a nommé un directeur pour ce centre de l’université. Un conseil de gestion a été constitué et s’est réuni malheureusement que deux fois à ce jour (octobre 2010 et Janvier 2011, comptes rendus en annexe ). Un plan de développement a été entériné par le conseil de gestion ainsi qu’un règlement intérieur (voir Annexe).

Un financement a été octroyé à l’observatoire dans le cadre du plan d’urgence (1300000 dhs). Il a servi principalement à changer la coupole de la tour principale par une coupole plus grande et surtout plus moderne et robotisée ainsi que l’achat d’un spectrographe pour le programme exoplanètes et quelques petits équipement en matériel électrique informatique et optique pour l’observation en mode automatique et à distance. Toujours dans le cadre du plan d’urgence, deux postes budgétaires ont été octroyés à l’observatoire mais un seul recrutement à été fait et la personne en question a ensuite été recrutée en tant que professeur assistant à la Faculté Polydisciplinaire de Safi. L’observatoire se retrouve donc sans aucun poste administratif!

Le 5 mai 2016, le comité de direction de l’université Cadi Ayyad, à décidé une réaffectation des centres de l’université aux divers établissements de l’UCA “ afin de faciliter leur gestion administrative et financière ”, comme cela a été stipulé dans le courrier adressé à ce sujet aux chefs d’établissements et aux directeurs des centres. Ainsi l’OUCA a été affecté à la faculté des sciences Semlalia, ce qui a effectivement permis de mieux gérer le côté financier en particulier.

Dans la suite de ce rapport nous présenterons d’une façon succincte les activités de l’OUCA pour la période 2016-2021. Nous joignons, en annexe, un développement plus explicite des diverses thématiques de recherche.

[1]Benkhaldoun, Z., Kadiri, S., Lazrek, M., and Touma, H., “Moroccan Participation in the Study of Solar Oscillations”, Solar Physics, vol. 133, no. 1. pp. 61–64, 1991. doi: 10.1007/BF00149824